Gueules (2014)

Réalisation de gueules de loup et d’enfant lors de la recherche et exposition au Tamat en 2014. Je ne les avais jamais publiées et pourtant, je les aime bien au point que j’envisage d’en faire une sélection afin de les exposer lors de l’expo collective de la Zone.

Câbles à Ciplet

J’étais resté fascinée devant les câbles à Shanghai (édition 2010 Câbles). J’avais envie de refaire la même thématique à Bruxelles avec ses câbles de tramway, et à la campagne, avec les anciens poteaux de bois chargés de passé. Mais enfin de compte, il y a tellement d’autres choses à dessiner. Ci-dessous les essais de câbles […]

Improvisations pour le fanzine collectif 2019 de La Zone

Ces quelques jours de créations à La Zone, précédant le festival du fanzine, fut l’occasion d’expérimenter des techniques, supports et surtout méthodes de travail différents de mes habitudes. Durant ces quelques jours, j’ai également accueilli un super et très prometteur illustrateur et dessinateur de BD : Vincent Normand. Quoi, vous ne le connaissez pas encore […]

Tokyo kiss -V01

Essais pour une petite histoire (bd) sans texte. A la base du projet, une chanson : Tokyo Kiss d’Arthur H. Cependant, l’histoire est trop décalée pour illustrer l’atmosphère musicale d’Arthur H. Je pense donc reprendre le projet pour la chanson en m’imprégnant davantage de l’ambiance et parallèlement, réaliser / poursuivre cette histoire.

Monde flottant

Ancien projet dont je tente une révision et poursuite de travail. Ces dessins ont été réalisés pour l’exposition collective de La Zone (janvier 2019). Quelques imperfections et encore de l’incertitude mais le style minimaliste me plaît en comparaison à l’essai de colorisation numérique.

Sans Titre

Différentes interprétations sont possibles à travers cette illustration au dessin simple mais évocateur : nature / industrie, destruction / construction , déforestation, urbanisation, etc… Je l’ai pensé au départ pour l’exposition collective de fin d’année de la Zone (Liège) sur le thème de la ville. Cependant, elle me semble décalée pour être comprise immédiatement par […]

Vincent Van Gogh

“Quel n’est pas l’effarement des badauds lorsqu’ils croisent Vincent, la nuit, devant son chevalet, coiffé d’un chapeau de paille sur le pourtour duquel brulent des bougies”. cf: Manifeste incertain tome 5 de Frédéric Pajak.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut